US Open : un cap franchi pour Richard Gasquet

On attendait ce match, on y croyait, on l’a vu vainqueur dès les deux premiers sets, puis on a douté, on a stressé, et finalement il l’a fait : Richard Gasquet s’est qualifié face à sa bête noire David Ferrer (6/3 6/1 4/6 2/6 6/3) pour les demi-finales de l’US Open en 3h23 de jeu.

Vu le déroulement du match, on peut désormais dire que cette victoire est un exploit, elle est amplement méritée.
Après 2 sets de pure domination dont le premier en seulement 37 minutes, c’est le contre coup au 3ème set, et surtout au 4ème. Richard se fait breaker, se procure trois balles de débreak lors d’un jeu à 3-2 qui dura 13minutes…13 longues minutes qui ont coûté chères dans ce set. Ferrer remporte ce 4ème set et les statistiques de matchs en 5sets en ayant gagné les deux premiers ne sont pas bonnes pour Richard. La tweetosphère s’affole, Richard va t-il craquer? Va t-il tenir le physique? Qu’en sera t-il du mental?

Mais Richard nous a prouvé ce soir qu’il avait à la fois la force et le mental.
Fort de ces revers long de ligne, le joueur surnommé « backhand » n’a pas tremblé dans ce 5ème set, faisant la course continuellement devant. David Ferrer a faiblit sur ses services et Richard en a profité pour le breaker, prenant l’avantage psychologique nécessaire pour conclure en beauté.

Le Français, tant critiqué, a bel et bien mis fin à la malédiction des matchs en 5sets, après le Canadien Milos Raonic, c’est donc l’Espagnol David Ferrer qui en a fait les frais dans ce match défini comme magique.
Prochain test face à Tommy Robredo ou Rafael Nadal.

3107437_gasquet_640x280

Après sa première demi-finale il y-a 6 ans à Wimbledon, Richard peut désormais gouter au plaisir d’une seconde dans sa carrière. La place de numéro 1 français sur ce tournoi lui va bien, faites que cela continue…

Gasquet est devenu grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *