Roland Garros : samedi 25 mai, une journée pas comme les autres

Aujourd’hui s’est déroulée la journée caritative de la FFT plus simplement appelée « Les enfants de Roland Garros » .
Ce jour là est particulier pour diverses raisons.
Les enfants sont partout, venus avec leur club ou bien leurs parents et n’ont qu’un seul but qui se résume en quelques mots : des autographes sur leur grosse balle jaune. Oui, vous savez, cette fameuse balle jaune que certains enfants ont du mal à tenir sous le bras, celle que l’on repère facilement sur les courts, celle que les enfants tendent à la fin du match en espérant une signature de leur joueur favori (ou bien une signature tout court lorsqu’ils ne connaissent même pas le joueur). Bref, il y a du jaune à gogo dans les allées et dans les tribunes.
Les places sont vendues à un prix accessible, les joueurs s’entraînent en public avec des matchs en un set gagnant, le programme des exhibitions est tenu ‘secret’ jusqu’au dernier moment et la vedette de cette journée est Bob Sinclar . Cela fait 3 ans que le DJ, accompagné de Big Ali , vient bénévolement enflammer le public du central avec ses enceintes postées dans tout le stade Philippe Chatrier et ses platines au niveau des tribunes.

C’est à partir de là que 2 catégories de spectateurs pourraient être définies : ceux qui viennent pour les animations et entrainements des courts principaux et ceux à la recherche de la perle rare sur les courts annexes.
Spectateur 1 : Richard Gasquet en entrainement contre Thomas Berdych, Leytton Hewitt contre Gilles Simon, Paul-Henri Mathieu contre Kevin Anderson …bref, il y a du match à regarder! La journée des enfants c’est aussi 2h de musique par Bob Sinclar et Big Ali pendant lesquelles les spectateurs ont pu profiter de JW Tsonga, Rafael Nadal, Ana Ivanovic, Kristina Mladenovic, Victoria Azarenka suivi d’un double par Paul-Henri Mathieu/ Bob Sinclar (remplacé ensuite par Novak Djokovic ) contre Benoit Paire/ Cédric Pioline et d’un autre avec les « légendes » Fabrice Santoro, Guy Forget, Henri Leconte et Mansour Bahrami . Teddy Riner et Nicolas Batum faisaient même partie des guests sur la chaise d’arbitre et sur le terrain.

Spectateur 2 : Deux faits marquants étaient à noter aujourd’hui, l’entrainement de Rafael Nadal et de Roger Federer sur un des courts annexes. Pour certains cela représente LE moment de voir son joueur favori, de près, avec une atmosphère différente. Dans cette optique là, afin de savoir où et quand ont lieu l’entrainement, il faut ouvrir les yeux, rester attentif, tendre l’oreille, se renseigner… bref, il faut être malin tout en restant discret. Car une fois que le « secret » s’échappe à un trop grand nombre, c’est la ruée vers le cours annexe concerné et les vigiles ferment l’accès. Mais de toute façon, entre ceux qui espèrent avoir un autographe et qui restent derrière le grillage, les plus malins (arrivés tôt) collés à la barrière qui profitent pleinement en bombardant de photos, et ceux qui entraperçoivent au loin le joueur, tout le monde est servi.

Puis finalement, en y réfléchissant bien, et avec un peu d’habilité, il est possible d’être un peu des deux spectateurs. Voir un « Rafa » ou un « Rodger » à 4m de soi n’a pas de prix…mais un Jean Gachassin (Président de la FFT) danser au milieu de la tribune présidentielle n’en a pas non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *