Le point le plus long

Retour sur l’édition précédente de Roland Garros où Richard Gasquet franchissait le deuxième tour du tournoi en prenant le meilleur sur Grigor Dimitrov, le talentueux mais encore irrégulier joueur bulgare. Une victoire que le Biterrois a cueillie grâce à la défaillance physique de son adversaire intervenue dès la fin du deuxième set (5-7, 7-5, 6-2, 6-3).

Incroyable mais vrais, peu son les occasions de féliciter Richie pour ses capacités physiques. Alors que le match n’avait pas encore atteint les 2h de jeu, le Bulgare s’est retrouvé assailli par les crampes à l’issue d’un échange interminable de 36 coups qui lui a coûté le debreak à 5-4 alors qu’il servait pour mener deux manches à rien. Etendu sur la terre battue de Roland-Garros, le Bulgare, grand espoir qui tarde quelque peu à confirmer dans la cour des grands, ne s’en est jamais vraiment remis.

La vidéo du point le plus long

Il écopa d’abord d’un avertissement pour «gain de temps», puis d’un deuxième et donc d’un point de pénalité pour la même raison, avant de laisser filer le jeu de service du Français en tentant des retours fulgurants qui ne trouvaient plus leur cible. Manipulé durant le changement de côté, Dimitrov ne revenait guère beaucoup plus fringant au combat et cédait un troisième jeu de suite, et avec un set long d’une heure et treize minutes. Passé tout près du K.O., Gasquet se retrouvait en position de force, contre un adversaire qui avait encore recours au massage du kiné pour soulager ses cuisses mais dont l’énergie avait fui pour de bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *