Jo à pas de géant

Aujourd’hui, tout était réuni pour assister à une des plus belles journées de tennis à Roland Garros : des quarts de finale explosifs, un soleil qui éclabousse les courts et le meilleur français qui défie la légende de ce sport.

Après deux matchs féminins qui ont vu Serena Williams, la numéro 1 mondiale absolue et Sara Errani, finaliste l’an dernier accéder au dernier carré, le court central s’est embrasé avec LE choc de la journée : Jo Wilfried Tsonga VS Roger Federer.

Ce 1er affrontement à Roland Garros laissait présager un duel acharné mais étrangement, au début de la journée, chez tous les observateurs, le français apparaissait presque comme le favori. Plusieurs raisons à cela, tout d’abord sa forme, exceptionnelle depuis le début de la quinzaine qui lui a permis de ne pas concéder un seul set. Ensuite, son absence de blessure depuis le début de la saison qui lui a offerte une préparation physique optimale.

Enfin, face à lui, un joueur pas en confiance cette saison et surtout sur terre, qui a été gêné par des problèmes de dos et qui souffre peut être d’un léger manque de motivation, ce qui peut se comprendre étant donné son palmarès surhumain. Alors bien qu’ayant obtenu sa 900ème victoire face à Gilles Simon, c’est une légende quelque peu diminuée qui s’est présentée vers 16h30 sur le court.

Et dès le début du match, le français a mis une belle intensité dans les échanges à laquelle le suisse a essayé de repondre, d’abord avec réussite puisqu’il a mené 4-3 service à suivre mais ensuite, tout s’est déréglé dans son jeu. Jo en a tout de suite profité pour empocher le 1er set au jeu décisif.

Les deux sets suivants n’ont été qu’une succession de points gagnants de Tsonga et de fautes de Federer avec notamment un nombre de « bois » étonnant et une fébrilité peu habituelle comme ce break concédé sur une double faute.

Sur un central autant chauffé par le soleil que par l’ambiance et en 1h50 seulement, c’est bien la danse des pouces que l’on a vu. POur la 1ère fois de sa carrière, le manceau se retrouve dans le dernier carré avec une vraie chance d’aller au bout compte tenu de sa forme actuelle et du fait que Novak Djokovic et Rafael Nadal, les deux immenses favoris du tournoi sont dans l’autre partie de tableau. Mais voilà attention, ce n’est pas pour cela que sa place pour dimanche est assurée.

1022346-16508311-640-360

En face, c’est une nouvelle montagne qui se dressera vendredi, l’ogre David Ferrer, un espagnol qui ne fait pas de bruit depuis 10 jours mais qui vient quand même d’infliger deux corrections lors de ses deux derniers matchs en n’encaissant que 9 jeux et qui a laminé le pauvre Tommy Robredo sur le court Suzanne Lenglen !!

Alors, entre les deux seuls joueurs n’ayant pas concédé aucun set depuis le début du tournoi, qui sortira vainqueur ? Faîtes vos jeux mais surtout soyez au rendez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *