Clasico : Le Barça relancé, Messi roi d’Espagne

Le plus beau Clasico de l’histoire de la Liga

Le match opposant le Real Madrid au FC Barcelone, hier soir, a probablement été l’un des plus beaux Clasicos de l’histoire de la Liga ! Il y avait de l’enjeu (en cas de défaite le Barça était presque éliminé de la course au titre), de la tension, les plus grandes stars de la planète du ballon rond de chaque côté du terrain, une intensité de tous les instants et surtout des buts à foison… Bref, tous les ingrédients pour que ce Clasico reste dans les annales !

Alors bien sûr certains me diront que l’arbitrage n’a pas été à la hauteur et que les catalans ont « une nouvelle fois » été avantagés et patati et patata…

Alors, je vais être très honnête je suis « pro » Barça pour diverses raisons (désolé mais je ne vais pas prendre le temps de les exposer ici) mais en aucun cas cela ne m’empêche d’être objectif et de faire une analyse de ce match.

Un match d’un niveau technique et d’une intensité rare et des joueurs au-dessus du lot : Messi, Iniesta, Di Maria et Benzema

A l’époque du Real de Mourinho et du Barça de Guardiola, nous avions souvent eu le droit à des Clasicos plein de tension, voire même de violence, mais cette fois il n’y en a quasiment pas eu et tant mieux pour le spectacle. Certes, il y a eu cette altercation au moment de l’égalisation de Messi (2-2, 42e) entre Pepe et Fabregas, puis ce mauvais geste de Busquets sur Pepe, mais rien d’autre à signaler. Au passage vous remarquerez que ce sont toujours les mêmes qui sont impliqués, à savoir Pepe, Ramos, Marcelo pour ne citer qu’eux côté Real, et Busquets, Alves, Fabregas côté Blaugrana… Une somme de joueurs insupportables niveau mentalité !
J’en reviens à ce match fabuleux qui a démarré très fort avec ce but d’Iniesta sur un service de Messi. Iniesta, l’homme de l’ombre, qui était un peu en deçà de ces performances habituels pendant quelques temps, redevient le joueur exceptionnel que l’on connaissait avec cette qualité technique hors du commun et une capacité à garder le ballon, dans toutes les situations, qui est déboussolante ! S’il y en a bien un que l’on peut comparer à notre Zizou, c’est bien lui. Puis, la période forte du Real est arrivée, révélant une nouvelle fois les grosses lacunes défensives de ce Barça orphelin de son Puyol, avec le doublé de Benzegol ! Etant « pro » Benzema, dans mon « malheur », j’avais une satisfaction en voyant la grosse performance de notre frenchie. Je tiens, également, à saluer l’énorme match de Di Maria, joueur dont je ne suis pas fan du tout mais qui je dois le reconnaître prend une nouvelle dimension ces derniers temps, et qui a été le meilleur Merengue sur la pelouse, hier soir. Dani Alves en a encore le tournis à force que l’argentin lui soit passé dans le dos et Mascherano a décidé de fait une cure de soupe pour gagner les centimètres qu’il lui manque afin de devenir un défenseur central potable…
Personnellement, je dois avouer qu’à ce moment là j’étais un peu tendu car pas sûr du tout que ce Barça là puisse endiguer les vagues madrilènes de la BBC (Benzema-Bale-Cristiano Ronaldo). D’ailleurs, Benzema n’est vraiment pas passé loin d’un triplé voire d’un quadruplé. Finalement, comme toujours ou presque, c’est le petit lutin argentin qui a remis son équipe dans le bon sens en humiliant la défense madrilène, et surtout Sergio Ramos, juste avant la mi-temps !
Un score de 2-2, à la mi-temps, plutôt logique même si le Real aurait pu virer en tête avec un peu plus de réussite devant le but… En tout cas, il y avait déjà eu de nombreuses occasions.

Un arbitre dépassé par la vitesse de ces « machines », le fantôme Cristiano Ronaldo et un Messi plus que jamais de retour aux affaires

Je fais parti de ceux qui critiquent régulièrement l’arbitrage, ainsi que les joueurs d’ailleurs, mais peut-on vraiment en vouloir à M. Mallenco, l’arbitre de la rencontre d’hier ? Encore une fois le débat sur l’utilisation d’un support technologique a lieu d’être. Certes, il a commis de nombreuses erreurs qui ont eu de véritables incidences, mais entre la vitesse du jeu, l’intensité qu’impriment ces « machines » ainsi que leur roublardise, il est bien facile de critiquer vu de son canapé !
Difficile de dire que les erreurs s’équilibrent car elles ont toujours une incidence que l’on ne peut concrètement mesurer, mais clairement les deux équipes en ont eu à tour de rôle : penalty non sifflé sur Neymar en 1ère mi-temps (1’45 dans le résumé vidéo), hors jeu non sifflé de Benzema qui a failli marquer en 2ème mi-temps, faute sur Ronaldo en dehors de la surface et donc pas de penalty, voici le bilan pour les erreurs d’arbitrage en la défaveur du Barça. En ce qui concerne le Real, faute de Ramos sur Neymar peu évidente je dois le reconnaître même si en direct j’étais persuadé qu’il y avait faute…pour ce qui est du carton rouge, l’arbitre est cohérent avec le règlement donc c’est logique à partir du moment où il estime que Ramos fait faute. A la vue de ce bilan, il me paraît donc hallucinant que les madrilènes osent se plaindre de l’arbitrage et pourtant…
Le summum étant la réaction, à l’issue du match, de celui que j’aime appeler « cricri la pleureuse » ou « cricri la danseuse » : « Il y a eu beaucoup d’erreurs de l’arbitre. Il était tout blanc, très nerveux. Mon penalty est peut-être hors de la surface mais ça fait beaucoup. Certains n’aiment pas voir le Real si haut. On dérange, ils ne veulent pas qu’on gagne la Liga. Ça fait beaucoup. Ca fait cinq ans que c’est comme ça ! Ce soir, on a joué contre 12 hommes, c’est toujours pareil… ». Je te le confirme Cristiano, tes partenaires ont joué à 10 contre 12, je ne parle pas du rouge de Ramos, mais bien du match transparent que tu as produit ! Je ne peux même pas dire que tu as été mauvais, tu as juste été transparent (terme que certains médias ont utilisé pour le match de Neymar, certes pas grandiose, hier soir, mais tout de même impliqué sur deux buts et le carton rouge). Et si CR7 peut nous donner des noms des complices du Barça ça serait sympa, car c’est vrai que le Real Madrid en tant que club majeur, et club de la capitale, ne doit pas avoir de sympathisants influents !? C’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité, quel culot ! D’ailleurs, bien que je ne sois pas un fan de Gerard Piqué, j’ai adoré sa réaction : « Cristiano Ronaldo pleure encore ? C’est idiot de parler de l’arbitrage après un tel match. Si on regarde toutes les actions, il n’y avait pas penalty sur Cristiano Ronaldo. Donc, il n’a rien influencé du tout ».
Une bien mauvaise soirée pour CR7 entre la défaite de son Real, un match transparent sur le plan personnel et son plus grand rival auteur d’un triplé, de quoi faire la gueule !

Attention, je tiens quand même à préciser que ce mec est un joueur hors norme avec des qualités techniques et athlétiques exceptionnelles. Ses statistiques parlent pour lui mais je continue de penser qu’il ne répond que rarement présent dans les très grands rendez-vous… Ok, il a qualifié SON Portugal pour la Coupe du Monde, mais avec des buts sur des contres et face à une défense suédoise qui laisse à désirer. Et oui, il a déjà été décisif lors des Clasicos, mais heureusement sur le nombre joué ! Désolé, mais il a une nouvelle fois perdu son duel à distance avec Messi.

Messi, meilleur joueur du monde ?

La Pulga, justement, pendant ce temps et sans faire de bruit, a fait un match quasi-parfait. Il aura mis de longs mois avant de retrouver son meilleur niveau mais depuis quelques semaines il semble enfin de retour ! Hier soir, il a de nouveau rayonné sur la pelouse et, de suite, le niveau du Barça ne s’en porte que mieux. Et dire qu’avant le match j’ai lu des analyses de pseudos spécialistes du foot comparer CR7 à Messi, disant que le premier avait plus d’influence sur le jeu de son équipe, qu’il apportait plus, etc… alors que le second était surtout un accélérateur de jeu, mais joué par intermittence et essentiellement dans un rôle de finisseur. Je rigole, je me marre comme dirait l’autre ! Messi c’est juste 21 buts et 12 passes décisives en 27 Clasicos et hier encore, au-delà de son triplé, il a distillé des passes merveilleuses dont celle qui conduit au penalty sur Neymar, alors le réduire à un intermittent du spectacle je trouve ça un peu fort… Mais bon comme souvent, ce génie préfère répondre aux critiques sur le terrain pour le plus grand plaisir des amoureux du foot.

Le résumé complet de ce Real Madrid vs FC Barcelone, avec tous les buts et les grosses occasions du match :

Resumen El Classico Real Madrid (3 -4) FC… par elencrrist05

Et voici une très bonne analyse de ce Clasico signée Didier Roustan

Vivement le 19 avril, pour la finale de la Coupe du Roi qui se jouera entre ces deux rivaux, et cette fois sur terrain neutre, à Valence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *